LA SAISON CULTURELLE

les visites guidées de la saison culturelle

réservation uniquement par mail :

michel.lheritier@gmail.com

Jean-Luc Robert chargé des relations avec le public :

06 80 63 33 58 / 01 42 09 36 42

Michel Lhéritier : 06 78 31 56 53

1 - LES MUSÉES - LES QUARTIERS - LES MONUMENTS

2 - LES EXPOSITIONS

3 - LE CALENDRIER

1 - LES MUSÉES, LES QUARTIERS, LES MONUMENTS

réservation : michel.lheritier@gmail.com

téléphones : 06 80 63 33 58 01 42 09 36 42 / 06 78 31 56 53

 quartier 

Au pays de Verlaine et de Barbara : les Batignolles
rendez-vous : devant la Librairie de Paris 7 place Clichy, 75017 Paris / métro 2 13 place de Clichy / bus : 30, 54, 74, 80, 81, 95

samedi 27 mai        14:30

. 15 €


Les Batignolles, c’est ce genre de nom qui résonne à nos oreilles sans qu’on sache très bien ce qu’il réserve, ce qu’il conserve et même où le placer sur un plan de Paris. Ouvrier et ferroviaire depuis le 19ème siècle, avec le dépôt des Batignolles qui fleure bon Zola, qui habita le quartier, c’est aussi un quartier de villas étroites, de ruelles fleuries (la légendaire Cité des fleurs) que les grandes avenues ignorent.
Cousin germain de Montmartre, le quartier accueille ses artistes et ses marchands de couleurs, dont le dernier, avenue de Clichy, a récemment fermé. Les Batignolles, c’est aussi l’avenir judiciaire de Paris avec son nouveau palais de justice dû à Renzo Piano et la direction régionale de la police judiciaire dans ce qui aurait pu être le village olympique des Jeux de 2012. Théâtres, parcs, églises compléteront notre découverte.


 monument 


Compiègne, l’intégrale : le palais ; les salles d'apparat ; les appartements : de l’empereur, de l’impératrice, du roi de Rome, double de prince ; le musée du Second empire ; le petit théâtre ; le musée national de la voiture et du tourisme ; le parc ; la clairière de Rethondes


jeudi 1er juin  9:45 (fin vers 17h00)
PARIS NORD  :  8h31 – TER
COMPIÈGNE   :  9h26 (55 mn) puis 900 m à pied ou bus gratuits 1 ,2, 4 arrêt PALAIS
COMPIÈGNE   : 17h35 – INTERCITÉS 12328
PARIS NORD  : 18h32 (57 mn)

covoiturage : merci de vous signaler
GPS 49° 25’ 6’’ N – 2° 49’ 48’’ E (parking gratuit devant le palais)
Rendez-vous : billetterie  palais de Compiègne, place du Général-de-Gaulle 60200 Compiègne

.69 € : normal (toutes les entrées et conférences + déjeuner : 3 plats, boisson, café ou infusion)
.61 € : - de 26a, pass éducation, journaliste, demandeur d'emploi, minima sociaux, handicapé

. RÉSERVATION FERME à réception de votre règlement cliquez ici


Nous poursuivons l’étude des grands domaines royaux ou aristocratiques. 

Après Vaux, Fontainebleau, Versailles et Champs, nous irons cette année à Compiègne pour découvrir l’immense palais royal et impérial. Bâti par Louis XV et Louis XVI, réaménagé sous Napoléon Ier puis Napoléon III, le palais de Compiègne fut un haut-lieu de la vie de cour et de l'exercice du pouvoir. Nous aurons le privilège rare de visiter le théâtre de Louis-Philippe, ainsi que tous les appartements privés ouverts à la visite. 
L'originalité et la beauté du plus grand palais néo-classique français, la qualité de ses décors intérieurs et de son mobilier, constituent un ensemble unique, un lieu historique qui, aux côtés de Versailles et de Fontainebleau, est l'une des trois plus importantes résidences royales et impériales françaises. Nous tenterons, en fin de journée, de nous rendre dans la clairière de Rethondes où furent signés les deux armistices de 1918 et de 1940. Le déjeuner sera pris dans un restaurant à coté du palais.



 monument 


L’hôtel de Païva

RdV: devant l’hôtel de Païva 25 avenue des Champs-Elysées 75008 Paris / métro 1,9 : Franklin Roosevelt – 13 : Champs-Élysées-Clemenceau / bus : 28 32 42 73 80 83 93

samedi 3 juin                   9:45

dimanche 10 juin 2018  10:45



La marquise de Païva est la plus célèbre courtisane du Second empire. Les mystères qu’elle a soigneusement entretenus ont nourri les affabulations les plus variées sur son existence. Née Thérèse Lachmann, probablement en 1819 dans le ghetto de Moscou, d’un père modeste commerçant de tissus, elle est mariée très jeune à un tailleur dont elle a un fils. Très vite, délaissant époux et enfant, elle traverse l’Europe en vivant de ses charmes et arrive à Paris vers 1845. Elle y rencontre le pianiste Henri Herz, qui l’introduit dans le milieu des artistes et des écrivains. Elle s’installe ensuite à Londres où elle séduit de richissimes aristocrates tels lord Stanley. De retour à Paris, considérablement enrichie, elle fait la connaissance en 1850 du faux marquis de Païva, joueur désargenté et l’épouse pour son précieux titre, s’en sépare très vite et tombe amoureuse d’un jeune comte prussien, Guido Henckel von Donnersmarck, héritier des mines de fer de Silésie et seconde fortune de Prusse. À l’occasion de l’exposition universelle de 1855, elle se fait présenter
l’architecte Pierre Manguin et lui commande un hôtel sur les Champs-Élysées, aussi somptueux qu’extravagant, à proximité de célèbres demeures, dont celle du prince Napoléon, cousin de l’Empereur. Après de dix ans de chantier, l’hôtel est inauguré en 1866, non sans avoir suscité de nombreuses jalousies. Elle y reçoit des écrivains célèbres, dont son plus fidèle ami, Théophile Gautier, des musiciens, des artistes. Lors de la guerre franco-prussienne de 1870, le couple se retire au château de Pontchartrain que le comte Guido avait offert à la marquise une dizaine d’années plus tôt. Leur mariage a lieu en 1871 alors que le comte fait partie de la délégation prussienne lors des négociations du traité de paix et qu’il est nommé gouverneur d’Alsace-Lorraine. Thérèse est désormais comtesse, mais c’est son titre de marquise qui demeure dans tous les écrits contemporains. Après un accident vasculaire cérébral, la marquise de Païva se retire avec le comte Guido au château de Neudeck, sur les terres silésiennes des Henckel von Donnermsarck et y meurt en 1884.

 quartier 


Montparnasse, l'art et la fête!

rendez-vous : sortie du métro Vavin (ligne4), devant le cinéma UGC 101 bd Montparnasse, 75006 PARIS

mardi 6 juin         15:00

samedi 10 juin     14:30
. 15 €
. les visites de week-end sont plutôt réservés aux personnes en activité, merci.

« Le carrefour du Mont-Parnasse est le centre du monde » clamait le catalogue d’une exposition en 1921. En l’espace de trois décennies, le quartier est devenu l’épicentre planétaire du monde artistique et littéraire. De Vilnius à Kiev, de Bucarest à New York et à Tokyo, et de toute l’Europe, avec ou sans argent, parlant ou non le français, on accourt du monde entier à Montparnasse. Avec la conviction que c’est là qu’est en train de s’inventer l’art contemporain. Des villes – Rome, Venise, Florence, Vienne ou New York, ont constitué des centres de polarisation culturels. Mais jamais un simple quartier d’une ville - Soho, le Village,- n’a jamais eu ce pouvoir d’attraction total. Même Montmartre, l’illustre prédécesseur, n’a pas su capter autant de sculpteurs, de musiciens, d’acteurs, d’architectes ou de photographes. À Montparnasse, tous les arts sont rassemblés. 
« C’est là que ça se passe ! » On y parle toutes les langues, des mécènes arrivent aussi, au premier rang : les Stein, Gertrude, Leo et Michaël ; les chantres : Apollinaire, Cocteau ou Max Jacob. Le quartier a de beaux restes, même si le Sphinx a disparu. Première visite de ce quartier mondialement connu, Montparnasse et ses Montparnos !


 monument 


Le parc de Versailles à vélo


samedi 7 octobre 2017    9:45 à 16:00
. 25 €
A coté des jardins où nous ne pénétrerons pas, nous circulerons alentour pour évoquer le parc du château et le grand parc de chasse des Bourbons qui atteindra 86 km² avec un mur de 43 km, à la veille de la Révolution. Comment ces différents espaces étaient-ils organisés et gérés ? Que reste-t-il du grand parc de chasse ? Nous découvrirons par l'autre bout de la lorgnette, la magistrale composition de Le Nôtre qu'il reproduira à l'identique dans les tracé de ce qui est devenu l'avenue des des Champs-Élysées. Lors de notre promenade, nous découvrions la porte Saint-Antoine, et le hameau de la reine, la porte de Bailly, nous longerons l’enceinte du grand Trianon, nous découvrirons le ru de Gally, la grille de l’Etoile royale, la grille de Choisy, la Lanterne, la Ménagerie, la grille des Matelots, avant d’arriver à l’arrière du bassin d’Apollon. Notre randonnée nous réserve des vues méconnues vers le château avec d’éblouissantes perspectives.

LA PROMENADE SE DÉROULERA AU RYTHME LENT DU CONFÉRENCIER DONT CHACUN SAIT QU'IL EST ÉLOIGNE DEPUIS FORT LONGTEMPS DES CRITÈRES QUI DÉFINISSENT HABITUELLEMENT UN SPORTIF. C'EST DONC A UNE PROMENADE, ET PAS A UN CRITÉRIUM D'APRÈS TOUR DE FRANCE, A LAQUELLE JE VOUS CONVIE.

Rdv 9h45 grille de la Reine, 1 boulevard de la reine 78000 Versailles à l'intérieur du parc
emplacement : cliquez ici

accès grille de la reine :
  •          transilien L : Versailles rive droite depuis Saint-Lazare
  •          RER C Versailles rive gauche-château de Versailles
  •          Transilien N : Versailles Chantiers depuis Montparnasse
  •          horaires : www.transilien.com
Si vous avez un vélo :
Accès avec un vélo sur tous les Transiliens et RER : service gratuit
gare de départ conseillée avec un vélo : 

RER C musée d’Orsay
Si vous souhaitez louer un vélo :
location à la grille de la reine : 19 € la journée (pièce d’identité en dépôt) (tarif 2016)
plus d’infos location de vélos : 
cliquez ici   ou 01 39 66 97 66
Plan général : cliquez ici  (emplacement grille de la Reine)

Munissez-vous d'un peu d'eau, d'une pièce d'identité


Possibilité de pique-nique ou de déjeuner au restaurant :
la petite Venise http://www.lapetitevenise.com/ (10 % avec la carte abonné un an Versailles)

                      

réservation : michel.lheritier@gmail.com

téléphones : 06 80 63 33 58 01 42 09 36 42 / 06 78 31 56 53

2 - LES EXPOSITIONS

réservation : michel.lheritier@gmail.com

téléphones : 06 80 63 33 58 01 42 09 36 42 / 06 78 31 56 53


1 - LES MUSÉES, LES QUARTIERS, LES MONUMENTS
3 - LE CALENDRIER


 exposition 

Rodin, l’exposition du centenaire

lundi 29 mai          15:15
jeudi 8 juin            14:45
samedi 10 juin      11:15




sortie du film en salle : mercredi 24 mai



Grand Palais, Galeries nationales CLEMENCEAU

rdv : au pied de l’escalier extérieur, accueil des groupes / métro 1, 13 : Champs-Élysées-Clemenceau - 9 : Franklin-D. Roosevelt / RER C : Invalides / bus 28, 42, 52, 63, 72, 73, 80, 83, 93



. 28 € : normal (entrée+conférence+écouteurs)
. 24 € : moins de 26a, demandeur d’emploi, famille nombreuse
. 15 € : moins de 16a, invalide>80%, journaliste, minimas sociaux, carte sésame
. les samedis sont plutôt réservés aux personnes en activité, merci.

réservez

EXCEPTIONNELLE, l’exposition met en évidence l’univers créatif de Rodin, les mutations du regard qu’il a engendrées, ses rapports avec le public et la manière dont les sculpteurs se sont approprié son esthétique. Riche de plus de 200 œuvres du maître, elle comprend aussi sculptures et dessins de BourdelleBrancusiPicassoMatisseGiacomettiBeuysBaselitzGormley… elle renouvelle le regard porté sur ce géant. Auguste Rodin (1840-1917), comme Monet, connaît une célébrité mondiale. Nombreux furent les artistes à se mesurer à son génie créateur, s’en inspirant ou en prenant le contre-pied. Rodin explore toutes les facettes de son art : de l’assemblage à la figure partielle en passant par le collage, pratiques reprises par Matisse et Picasso. Son usage du dessin devance les grands expressionnistes germaniques, son rapport à la photographie annonce Brancusi ou Moore.

RODIN, LA FORCE DE L’EXPRESSION
À partir des années 1880, Rodin est salué comme celui qui a rendu vie la sculpture : « de conventionnelle, la sculpture s’est faite expressive ». Le corps fournit le vocabulaire des passions humaines, un expressionnisme rodinien s’impose. C’est aussi la période des « dessins noirs » – peu connus, peu vus – qui nourrissent l’univers de la Porte de l’Enfer. Les collectionneurs prennent sa défense. Lui-même sait jouer de tous les moyens pour construire sa carrière : collectionneurs, presse, expositions, dans un Paris où le marché de l’art est en pleine expansion. Les jeunes sculpteurs comme BourdelleLehmbruckGaudier-BrzeskaBrancusi, ont tous connu leur période rodinienne.

RODIN EXPÉRIMENTATEUR
L’exposition que Rodin organise, en marge de l’Exposition universelle de 1900, le place au premier plan de la scène artistique. Il y dévoile un aspect méconnu de son travail à travers des séries d’œuvres en plâtre – son matériau de prédilection : matière immaculée faite pour cet art de la lumière et de l’espace. Son exposition révèle un processus de réinvention permanente, fondamentalement expérimental. L’artiste assemble parfois des éléments incongrus, procède par répétition, fragmente les formes, repense l’insertion dans l’espace. Le succès implique une multiplication des versions, toutes différentes, le sculpteur faisant évoluer sa pensée à chaque étape. Bourdelle, Matisse, Brancusi ou Picasso ancrent leurs premiers travaux dans sa pratique. En 1902, il expose à Prague une importante série de dessins, partiellement reconstituée au Grand Palais. Cette production, indépendante de la sculpture, bouleverse par la liberté et la modernité de cette nouvelle expression. À partir des années 1880, Rodin exploite la photographie. Les tirages retouchés deviennent des œuvres d’art et sont utilisés et intégrés au processus créatif. Après 1945, Henry Moore portera à son acmé cet usage de la photographie.

RODIN : L’ONDE DE CHOC

Après 1945, on découvre de nombreux aspects inconnus de son travail : assemblages de figures de plâtre et de vases antiques, mouvements de danse, moulage de la robe de chambre de Balzac sont autant de choc pour le public comme pour les avant-gardes. Les assemblages de Picasso, les acrobates de Max Beckmann ou les œuvres en feutre de Beuys en sont l’écho. Les collectionneurs lèguent de nombreux ensembles aux musées : musée Rodin de Philadelphie, Metropolitan Museum de New York, National Gallery de Washington, Ny Carlsberg Glyptothek de Copenhague, musée d’art occidental de Tokyo… Une salle évoque l’univers d’un collectionneur d’aujourd’hui, dans laquelle les œuvres de Rodin se mêlent à celles de ses contemporains. Cette sensibilité expressive et lyrique apparaît dans des œuvres ou des mouvements qui partagent le rejet de la géométrie et de l’idéalisme, la revendication d’une approche libertaire et antirationaliste. Cette sensibilité oppose la spontanéité au concept et affirme le poids de la matérialité (Germaine RichierAlberto GiacomettiWillem De Kooning). On y trouve de l’excès, dans le drame (Markus Lüpetz) comme dans le versant jubilatoire (Barry Flanagan) : violence et débordement, esprit ludique ou métamorphose.

 exposition 

Pissarro à Éragny, la nature retrouvée

musée du Luxembourg

Rdv : dans la cour du musée 19 rue Vaugirard, 75006 RER B : Luxembourg / métro 4 : Saint-Sulpice ; 10 : Mabillon / bus 58, 84, 89 : Luxembourg ; 63, 70, 87, 86 : Saint-Sulpice


samedi 27 mai               11:00
. 25 €    : normal (entrée+écouteurs+conférence)
. 21.5 € : - de 26a, demandeur d'emploi, famille nombreuse
. 13 €    : - de 16a, invalide, journaliste, minimas sociaux, sésame+

. les visites de week-end sont plutôt réservés aux personnes en activité, merci.

réservez en ligne ou par mail : michel.lheritier@gmail.com


En 1884, Camille Pissarro (1830-1903) s'installe avec sa famille à Éragny-sur-Epte (Oise), dans une belle maison qu'il acquiert grâce à un prêt de Claude Monet ; il y demeure jusqu'à sa mort. Au cœur d’un véritable bouillonnement artistique et intellectuel, Pissarro met en œuvre ses convictions politiques dans sa peinture comme dans son mode de vie. Pendant ces vingt ans, il vit au rythme de sa ferme et de la poésie des champs, recevant ses amis artistes : Monet, Cézanne, Van Gogh ou Gauguin. Il y poursuit sa peinture de la vie rurale et découvre les idéaux anarchistes de cette fin du XIXe siècle. L'exposition retrace les dernières années, à la fois bucoliques et engagées, de celui qui est considéré comme l'un des pères de l'impressionnisme.
Aux côtés d’archives familiales, une centaine de tableaux, dessins et gravures,

aussi spectaculaires que peu connus, créés à Eragny, entre 1884 et 1903 et provenant des plus grandes collections internationales, publiques ou particulières, illustrent la période la moins étudiée de la carrière de l’artiste.
Les deux grands spécialistes de l’artiste, Richard Brettell et Joachim Pissarro assurent le commissariat de cette ambitieuse exposition.













réservation : michel.lheritier@gmail.com

téléphones : 06 80 63 33 58 01 42 09 36 42 / 06 78 31 56 5

3 - LE CALENDRIER

réservation : michel.lheritier@gmail.com

téléphones : 06 80 63 33 58 01 42 09 36 42 / 06 78 31 56 53



sam. 27 mai
11:00 - expo Pissarro à Eragny, l'anarchie et la nature - musée du Luxembourg, à l'extérieur
14:30 – au pays de Verlaine et de Barbara : les Batignolles - 7 place Clichy


lun. 29 mai
15:15 – expo Rodin, l'exposition du centenaire - Grand Palais

jeu. 1er juin
9:45 – Compiègne : le château, les appartements du roi de Rome, le parc

sam. 3 juin
  9:45 – l'hôtel de Païva - 25 avenue des Champs-Élysées

mar. 6 juin
15:00 – Montparnasse, l'art et la fête ! - métro Vavin

jeu. 8 juin
14:45 – expo Rodin, l'exposition du centenaire - Grand Palais 

sam. 10 juin
11:15 – expo Rodin, l'exposition du centenaire - Grand Palais
14:30 – Montparnasse, l'art et la fête ! - métro Vavin

sam. 7 oct.
9:45 – Le Grand parc de Versailles à vélo - grille de la Reine

réservation : michel.lheritier@gmail.com

téléphones : 06 80 63 33 58 01 42 09 36 42 / 06 78 31 56 53

5 - LES TARIFS : normal, réduit, gratuités



réservation : michel.lheritier@gmail.com

téléphones : 06 80 63 33 58 01 42 09 36 42 / 06 78 31 56 53

 Jean-Luc Robert chargé ​des relations avec le public : 
 06 80 63 33 58 / 01 42 09 36 42 / 06 78 31 56 53 

 comment réserver  : cliquez ici

 les tarifs 

Les tarifs ci-dessous comprennent :
    • le billet d'entrée (musée, monument, exposition,...) 
    • la participation à l'éventuel "droit de parole" et/ou location d'écouteurs (pour entendre les commentaires du conférencier)
    • la conférence
  • tarif : 28 € 
    • expo ou collections : musée du Louvre, 
    • expo : Grand-Palais,
    • expo ou collections : musée d'Orsay*
  • tarif : 25 € 
    • expo ou collections : centre Pompidou*
    • expo ou collections : musée Jacquemart-André,
    • expo ou collections musée Marmottan, 
    • expo musée du Luxembourg
    • expo : musée des arts décoratifs
  • tarif : 20 € 
    • expo ou collections musée  de l'Armée, musée du Quai-Branly
    • expo ou collections musée Guimet, cité du patrimoine, etc.
    • journée sans billet d'entrée
  • tarif : 15 € 
    • visite ne nécessitant pas de billet d'entrée : 
      • quartier, 
      • église, 
      • musées de la Ville de Paris : collections permanentes
      • cimetières
Seront déduites des tarifs ci-dessus toutes les gratuités ou réductions auxquelles vous pourriez avoir droit, sur présentation à la caisse d'un justificatif à jour, telles que  carte amis du Louvre, Sésame, demandeur d'emploi, pass éducation, etc.

* : aucune réduction ou gratuité possibles car le règlement se fait par un forfait fixe quelles que soient la taille et la composition du groupe.

Les exemples ci-dessous s'entendent sur la base d'un GROUPE COMPLET, les tarifs indiqués s'appliquent quelle que soit la taille réelle du groupe :
  • exemple 1 : musée du Louvre 
    • ticket d'entrée : 15 € 
    • droit de parole : 45 €/groupe de 20 = 2,50€/personne 
    • conférence : 11 €
    • = 15+2,50+11=28 € 
    • amis du Louvre = 13 €
  • exemple 2 : Grand-Palais
    • ticket d'entrée : 14 €
    • droit de parole : 46 €/groupe de 15 = 3 €/personne 
    • conférence : 11 €
    • = 14+3+11=28 €
    • carte Sésame   =14 €
  • exemple 3 : musée du Luxembourg 
    • ticket d'entrée : 11 € 
    • droit de parole : 42 €/groupe de 20 = 2,10€/personne 
    • conférence : 11 €
    • = 11+2.10+11=25 €
    • carte Sésame+  =14 €
  • exemple 4 : musée d'Orsay 
    • forfait groupe de 5 à 25 personnes : 260 € (au 1er janvier 2017)
    • conférence : 11 €
    • aucune réduction ou gratuité possibles
    • base 15 personnes = 260 €/15+11 = 28 €
  • Le tarif 15 € concerne les visites qui ne nécessitent pas de billet d'entrée (quartier, cimetière, institutions, etc.)
  • Le règlement se fait sur place, avec l'appoint si possible.
  les gratuités et les réductions 
  • carte des Amis du Louvre DUO : prix 2016 : 120 € (soit 90 € après déduction fiscale = 3 entrées/an pour deux personnes)
    • Accès libre et illimité aux collections permanentes et aux expositions temporaires du Musée du Louvre et du Musée Eugène-Delacroix
    • carte SOLO : Possibilité d'avoir un invité (par porteur de cartes) pour l'ensemble du musée les soirs de nocturne (mercredi et vendredi soir de 18h à 22h) et toute la journée, pour l'exposition temporaire, pendant les quinze premiers jours de l'exposition du Hall Napoléon
    • Accès prioritaire au Musée par le passage Richelieu et par la Porte des Lions
    • Envoi à domicile du magazine trimestriel Grande Galerie avec l'agenda du Louvre et le Bulletin de la Société des Amis du Louvre
    • Vous recevrez un reçu fiscal ouvrant droit à réduction d'impôt sur le revenu, pour votre participation à notre œuvre de mécénat, d'un montant de 20 euros (adhésion isolée) et 30 euros (adhésion double).
    • Tarif réduit sur l'audioguide, les ateliers et visite guidées adultes, et la programmation de l'Auditorium (concert, film, conférence)
    • Tarif préférentiel sur l'abonnement facultatif à La revue des musées de France - Revue du Louvre
    • 10% de réduction sur une sélection de cafés et restaurants du Musée et 5% de réduction sur les livres de la librairie du Louvre (RMN)
    • Tarif privilégié sur la carte Sésame du Grand Palais, sur la Carte blanche du musée d'Orsay, sur le laissez-passer du Centre Pompidou et sur la carte des Amis du Prado.
    • Tarif réduit dans 80 musées à Paris, en région et à l'étranger (Guimet, Orsay, Marmottan,...)
    • Tarif réduit au Studio Théâtre de la Comédie Française (galerie du Carrousel)
    • Louvre-Lens : accès gratuit toute l'année à la Galerie du Temps (collections permanentes) et aux expositions pendant les quinze premiers jours de leur ouverture (plein tarif au-delà avec un billet offert pour la personne qui vous accompagne)
    • accès coupe-file et illimité aux expositions au Grand Palais et au Musée du Luxembourg
    • Tarif réduit sur les locations d’audioguides
    • 5% de remise sur les livres de la librairie
    • 10% de remise sur les produits de la boutique
    • 10% dans les espaces de restauration : Les Galeries et le Comptoir Moka au Grand Palais ; Le salon de thé Angelina au Musée du Luxembourg
     les visites  
    • Vérifiez bien la date, l'heure et le LIEU de rendez-vous.
    • Il est INUTILE de venir avant l'heure indiquée qui tient compte des contraintes de mise en place de la visite.
    • Indiquez un téléphone afin de pouvoir vous avertir en cas de modification de dernière minute.
    • pendant les visites, nous vous demandons de bien vouloir couper votre téléphone portable
    • les visites ont une durée de 1h30 à 2h00 environ.
    • En cas d'empêchement, merci de bien vouloir nous avertir LE PLUS TÔT POSSIBLE par tout moyen à votre disposition.
     les contacts  : cliquez ici

     la désinscription  : si vous ne souhaitez plus recevoir nos informations, envoyez un mail avec le mot : désinscription à michel.lheritier@gmail.com


    réservation : michel.lheritier@gmail.com

    téléphones : 06 80 63 33 58 01 42 09 36 42 / 06 78 31 56 53